Cordel chic

Petit lexique à usage local

Dromographie nom donné par Carmencho Arregui aux images qu'elle crée à partir de ses outils informatiques.

Cordel  (le pluriel en portugais est "cordéis")  livre populaire, feuillet plié en un seul cahier au format d'une carte postale, vendu pas cher sur les marchés et les foires nordestines du Brésil, accroché par des pinces à linge à des ficelles, des cordes : Cordel. Littérature de Cordel.

Les textes des cordels sont toujours écrits en vers.

Le cordel est lu à voix haute. Très vite le lecteur le sait par cœur alors il le jette ou le recycle.

Le cordel c'est de la littérature orale, dans la tradition ! quand on ne lit pas, le cordel lu par un autre qui sait lire est le trait d'union entre l'oral et l'écrit.

Cordelistas : auteur de cordels. Ils se disent poètes, poète-reporter....

gravure002 mini2 couleur-01 

Cantoria  Poésie chantée, déclamée accompagnée d'une mélodie, en vers arrangés selon des modes codifiés que le public reconnaît dès la première strophe.

Cantorista   Poète chanteur. Repentistas quand ils sont deux et qu'ils se répondent.

Folheto   Nom donné aux livrets de colportage, autre désignation de cordel.

Répentistas  Poètes improvisateurs, dérivé de repente : improvisation.

cordelMS003-1 11 Borges

Les rencontres les plus célèbres
sont retranscrites en cordel

 
22 JCLeite 16 JCLeite
 

Rencontre de répentistes à l'intérieur 
du Nordeste

repentistes

Repentistes, 
improvisateurs pratiquant la joute 
20 heures sur 24, marché Sao Cristovao, 2006

Les poètes cordelistes sont eux même répentistes, ou s’en réclament. 
Descendants directs des troubadours, ils transmettent en l’actualisant sans cesse la tradition poétique orale, savante, rythmée et vivante de la cantoria et du repente,  art de déclamer et s’affronter dans l’improvisation,  en public.
Les rappeurs nordestins, se disent élevés, éduqués, formés au repente et au cordel.
C’est une longue histoire. (Voir la bibliographie – incomplète, évidemment.)

Nordeste   D'une superficie de 1 561 177 km2, région située à l'extrémité nord-est du Brésil, comprends les états de Bahia, Sergipe, Alagoas, Pernambuco, Paraíba, Ceará, Rio Grande do Norte, Piauí et Maranhão.

 

Nordestin  Du Nordeste.

 

Tout sur le Nordeste :    Nordesteweb.com.Br

village V

La région du Nordeste au Brésil est une région pauvre. Très pauvre. Le taux d'analphabètes est élevé. La culture populaire est riche, poétique, drôle, vivante. La tradition de la cantoria est encore forte. Au temps de l'esclavage, les cantoristas et repentistas colportaient les nouvelles et les exploits des héros traditionnels en chantant dans les fazendas (grandes exploitations agricoles)du Nordeste. Ils chantaient, en véritables héritiers de traditions européennes importées avec les populations délocalisées lors de la colonisation, troubadours d'ici et là. Ils traduisaient tout en vers, le réel et les histoires. Après l'abolition de l'esclavage ils se sont produits sur les foires et les marchés; c'est encore là qu'on les rencontre. À la fin du dix-neuvième certains d'entre eux ont transcrit leurs meilleurs textes, peut-être pour avoir quelque chose de plus à vendre puisque imprimer devenait légal . Les cordéis sont nés.

(Armelle Enders, Histoire du Brésil , Paris, Editions Complexe, 1997, p. 15 : «La circulation des idées est, de plus, sévèrement contrôlée par les autorités portugaises qui interdisent toute activité d'imprimerie au Brésil, surveillent l'entrée des publications et prohibent l'implantation de tout établissement d'enseignement supérieur.»)
La poésie est utilisée comme un filtre dans la cantoria et les cordéis.
Les répentistes et les cordelistes, de nos jours en compétition avec les moyens modernes d'information, font encore autorité auprès de leur public qui intègre en vers l'actualité locale et internationale en plus de la tradition. Ils restent des traducteurs. Ainsi les cordéis qui sont la version écrite de la cantoria, ont-ils ce rôle de traduction. Souvent les auteurs de cordéis sont répentistes ou l'ont été.

Le contenu des cordéis ?  des histoires. Des contes. Des faits divers. Des préoccupations actuelles. Des faits politiques, religieux ou purement divertissants. Des cris de colère ou chants de propagande. Ils peuvent aussi être éducatifs : histoire, grammaire, hygiène ou règles de comportement. Écrits, illustrés, imprimés, vendus, souvent par le cordeliste. Tellement semblables aux livres de colportage d'Europe entre les 17 ème et 19 ème siècles ! Pareils, sauf qu'en Europe ils n'étaient pas écrits en vers et ne parlaient pas de "Georges Dabeuliou Bush".

Pour le style , humour et poésie ont l'air d'être des gages de succès. Le style des cordéis me semble nettement moins riche que les cantorias qui ont un registre très étendu de formes codifiées que le public reconnaît et apprécie; public féru de poésie, très exigeant sur la qualité.

Souvent les auteurs se sont faits graveurs pour rendre les couvertures plus attrayantes à moindre coût.

couve2  mini3 mini12 

Auteurs devenus illustrateurs.

exemples :  Abraao Batista,
José Costa Leite et
José Borges

La gravure sur bois  reste de nos jours un mode d'illustration économique et techniquement gérable en solitaire : les outils de gravure sont faits à partir de n'importe quel autre objet courant (couteau, clou, baleine de parapluie), l'impression ne requiert pas obligatoirement de matériel sophistiqué. La gravure n'apparaît souvent qu'en couverture. Dans le chapitre "Les Cordels/Graveurs" il y a quelques images pour illustrer la technique d'impression.
Notez bien que ce n'est pas le seul type d'illustration des cordéis ! C'est une question de budget.
Les techniques actuelles d'impression liées à l'informatique amènent une nouvelle forme du cordel, encore dans la fidélité à une esthétique connue, imprimé autrement. (à suivre)

Le public auquel les cordéis s'adressent préfère les couvertures en couleur, imprimées en héliogravure par exemple.

couleur-02 couleur-03

- La reliure sur Cordel ( R/C) a été inventée en l’an 2000, au sud de Salvador, un jour de mars et de coup de soleil.

- Reliure :  Façon d’emballer, protéger, rendre encore plus accessible un texte imprimé ou manuscrit. Et, en plus, la reliure peut être jolie, audacieuse, inventée, seyante, efficace, belle au toucher, réjouissante pour l’œil, bien faite, bref un costume du dimanche pour tous les jours d’un livre et ses lecteurs.